Milarésol Agrandir l'image

Milarésol

Méthode pour Violon

Maica Brandao

9790230986380

96958

1 Produit

En stock

Attention : dernières partitions disponibles !

31,43 €

Ajouter à ma liste

EditeurLemoine
Référence éditeur28638
InstrumentationViolon
Date de parution2008-10-01
SupportPartition + CD/DVD
Niveau de difficultéDébutant
Nb. pages80
Ce livre est le résultat de mes années d'enseignement du violon au Brésil, en Suisse et en France. Je crois profondément que l'enseignement d'un instrument doit être basé sur la recherche et la qualité du son et doit chercher à développer avant tout une écoute intérieure liée à la musicalité. Il faut donner les moyens à l'enfant et savoir prendre le temps d'intégrer ces trois paramètres fondamentaux: le geste musical, le son et la musicalité. C'est la raison des chansons cordes à vides, très brèves mais sur lesquelles l'enfant peut travailler aussi longtemps que lui permettent son intérêt et sa concentration. De mon point de vue, il est également essentiel que l'enfant écoute des rythmes divers, simples et même complexes. Comme vous le savez sûrement, l'enfant peut reproduire par imitation des rythmes bien plus complexes que ceux qu'il peut lire. Il n'a pas besoin de tout comprendre. Par exemple, la syncope est au coeur d'une multitude de chansons traditionnelles au Brésil et c'est tout naturellement, par absorption, que les petits brésiliens apprennent à chanter et danser, d'une manière syncopée. Sans avoir conscience du concept théorique, ils sont tout à fait capables d'imiter, de chanter et de danser. Et comme la musique c'est aussi la diversité, il est bon de faire goûter aux enfants, tels des fruits et légumes variés, des mélodies et rythmes d'autres cultures. Cela permet aussi à l'enfant d'élargir son monde et son propre langage. "Faire de la musique" c'est apprendre à suivre le chemin de la discipline, mais aussi celui de la liberté, celui de la connaissance technique, mais aussi le langage de ses émotions, à développer une conscience claire de ses gestes et surtout à habiter pleinement son propre corps. C'est développer son "intelligence" sans négliger la partie intuitive et créative de celle-ci. La pratique d'un instrument de musique est, parmi les activités intellectuelles, sportives et artistiques généralement proposées à l'enfant une des seules qui allie profondément la tête, le coeur et le corps. Ces bienfaits pour l'éducation n'avaient pas échappé aux anciennes civilisations, dont celle des anciens grecs. Et d'ailleurs, quelque soit l'âge de la vie, il n'est jamais trop tard: Socrate décida de consacrer une partie des derniers jours de son existence, à l'apprentissage d'un instrument de musique... Pourquoi le dessin et le coloriage ? Toute méthode pour enfant comporte de nos jours des illustrations, généralement en couleur pour la rendre plus attractive. Je rêvais pour Milarésol d'un univers plus créatif, et ma rencontre avec Kinkas, son univers si particulier, encore tout plein d'enfance et de fantaisie, a permis la réalisation de ce rêve. En effet, le dessin et le coloriage permettent à l'enfant de personnaliser sa méthode Milarésol et d'en faire un exemplaire unique, objet d'une attention et affection particulières, d'autant plus qu'on aura pris soin de laisser libre cours à son imagination, à son choix des couleurs. Tout est permis ! Mais ils permettent aussi au professeur de mieux connaître l'enfant, d'apprécier sa personnalité, de le laisser s'exprimer par ses couleurs préférées, de jauger le dosage et le contrôle de ses forces musculaires, de l'usage de sa main autrement qu'avec un archet. La main est notre instrument de travail et d'expression! C'est notre outil le plus précieux. Puisse cet ouvrage contribuer à donner à l'enfant l'envie d'apprendre, l'aider à passer du temps dans l'univers de son violon, et cela dans la joie et le plaisir car, comme l'écrivait il y a déjà plus de cinq cents ans le grand poète et musicien Guillaume de Machaut dans le "Prologue" à son oeuvre "Et musique est une science qui veut qu'on rie et chante et danse..."